En qualité d’établissements de santé, le Pôle de Santé du Plateau se devait de réfléchir à sa contribution à une démarche plus globale de développement durable.

LA STRATÉGIE NATIONALE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE (SNDD)

L’évolution de la démographie et ses impacts sur la planète

1969 : Premiers pas sur la lune et 3,5 milliards d’êtres humains sur notre petite oasis «Terre »
2012 : Nous sommes 6,2 milliards, dont un milliard et demi qui n’ont pas accès à l’eau potable, deux milliards qui ne sont pas raccordés aux réseaux d’électricité, et 800 millions de personnes qui souffrent toujours de faim
2050 : Nous serons plus de 10 milliards sur terre donc 4 milliards d’hommes supplémentaires qu’il faudra loger, chauffer, éclairer, …

En l’espace de seulement un demi-siècle, le niveau de vie d’une partie de l’humanité a plus évolué que pendant deux millénaires, mais en contrepartie :

  • Multiplication des catastrophes industrielles
  • Pollution de l’air et de l’eau
  • Disparitions d’espèces animales et végétales
  • Déforestation massive, désertification…

Naissance du concept de développement durable

Comment concilier progrès économique et social sans mettre en péril l’équilibre naturel de la planète ? Comment répartir les richesses entre les pays riches et ceux moins développés ?

Comment donner un minimum de richesses à ces millions d’hommes, de femmes et d’enfants encore démunies à l’heure où la planète semble déjà asphyxiée par le prélèvement effréné de ses ressources naturelles ?

Et surtout, comment faire en sorte de léguer une terre en bonne santé à nos enfants ?

C’est pour apporter des réponses concrètes à ces questions qu’est né le concept de développement durable, un développement qui répond au besoin du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs “.
Pour y parvenir, les entreprises, les pouvoirs publics et la société civile devront travailler main dans la main afin de réconcilier trois mondes qui se sont longtemps ignorés : l’économie, l’écologie et le social.
A long terme, il n’y aura pas de développement possible s’il n’est pas économiquement efficace, socialement équitable et écologiquement tolérable.

ACTIONS RÉALISÉES AU SEIN DU PÔLE DE SANTÉ DU PLATEAU

Un vrai engagement de la direction dans le développement durable

Stratégie de développement durable clairement définie dans le projet d’établissement

Objectifs liés au développement durable fixés dans le programme pluriannuel « qualité et gestion des risques »

  •  Politique de gestion des risques et de développement de la sécurité sanitaire pour protéger le patient et le personnel des risques environnementaux (eau, air, effluents), des produits et matériels et des effets générés par les activités de soins.
  • Traitement adapté des déchets pour éviter tout risque de contamination (déchets assimilés aux ordures ménagères (DAOM) et déchets d’activité de soins à risques infectieux (DASRI)
  • Tri sélectif (cartouches d’encres, piles, ampoules..)
  • Réduction importante de l’utilisation du papier et des impressions grâce à l’informatisation du dossier patient
  • Politique d’achat écoresponsable et prise en compte de l’éco-construction lors des travaux d’agrandissement
  • Valorisation de matériels et mobiliers : dons du matériel amorti et en bon état de marche aux pays en voie de développement, par l’intermédiaire d’associations.
  • Utilisation d’ampoules à basse tension et de piles rechargeables
  • Efforts pour la réalisation d’économies au niveau de la consommation de l’eau : diminution progressive de l’eau en bouteilles et utilisation de l’eau du robinet par le personnel et utilisation de mousseurs au niveau des robinets d’eau
  • Limitation des produits toxiques et ceux à effets de serre
  • Arrêt complet des produits sous pression (aérosols)
  • Utilisation du nettoyeur vapeur au bloc opératoire
  • Efforts en matière de consommation d’énergie : sensibilisation du personnel aux économies d’énergie et suppression progressive des interrupteurs dans les parties communes
  • Offre alimentaire variée et équilibrée proposée aux patients et au personnel (choix de menus et proposition de produits de saison)
  • Promotion de la qualité de vie au travail :
  • Plan de formations :

– Implication importante des CE et CHSCT dans la vie de l’établissement

– Gestion flexible des plannings pour répondre aux demandes et souhaits du personnel

– Primes diverses (au mérite, de fin d’année, d’intéressement, de participation, bons d’achats)

– Organisation de fêtes et de repas à thèmes